BEAUMARCHAIS | Cie les Affamés

Adaptation et mise en scène Gilles Droulez, décors-création lumière Denis Guex, costumes Prêle Barthod
avec Laurent Andary, Fanny Corbasson, Gilles Droulez, Emma Julien, Mickaël Viguier

Stacks Image 179
Dates de représentations :

Festival Avignon du 7 au 30 juillet 2022 à 20h
au théâtre des Corps Saints
réserver vos places sur
TicketOff ou Billereduc


Les 5, 7, 8, 11, 13 et 15 août 2022 à 21h30 au festival au musée du Mas Daudet, Saint-Alban-Aurioles
16 septembre 2022 à 20h30 au centre culturel de Meyras
20 novembre 2022 à 17h salle de la Grand font, les Amusaliers
Du 1er au 5 février 2023 au théâtre Beaux Arts Tabard, Montpellier


Théâtre tout public - création 2021 durée 1h30 - plateau minimum 7m/5m possible en extérieur


Création en co-production avec l'association Portes à portes et le rectorat de Dijon (lycée Gustave Eiffel), la Cdc Beaume-Drobie, le collège Vallée de la Beaume avec le département de l'Ardèche, La Forge de Villefort, le service culturel de la commune de Cabestany.


REVUE DE PRESSE 2022

Le Dauphiné libéré
Par Daniel Mayet
Théâtre au musée : Le Mariage de Figaro  revu et corrigé par Gilles Droulez
Une escouade de comédiens s’agitent, virevoltent sur scène. Les uns entrent côté cour, d’autres s’échappent côté Jardin. D’autres encore s’agrippent au mur invisible qui séparent acteurs et public. Derrière cette frénésie, cette course éperdue émerge un message de liberté en ce siècle des lumières finissant. L’ordre établi tremble sur ses bases. Le Comte Almaviva, Grand d’Espagne, libertin assumé, dom Juan anachronique fort de ses certitudes surannées voudrait s’arroger un droit de cuissage sur Suzanne, la servante résistante, libérée assistée par son amoureux Figaro, le valet de chambre, vraisemblablement un futur sans culotte de la Révolution Française qui transparaît, prémonitoire. Gilles Droulez gère avec maestria cette cavalcade éperdue où rires et sourires dissimulent l’issue pathétique d’un monde où se consument les privilèges que certains croyaient immuables.

Libre théâtre du 10 juillet 2022
Critique de Jean-Pierre et Ruth Martinez
Gilles Droulez s’est emparé avec gourmandise de ce chef-d’œuvre du répertoire classique, qu’il a adapté pour en proposer une version modernisée, resserrée et très rythmée. On saluera aussi sa performance de comédien, puisqu’il interprète dans la pièce le rôle de ce comte tyrannique, en parvenant, grâce à l’extraordinaire faconde qu’on lui connaît, à nous le rendre presque sympathique. Se jouant des codes théâtraux, sa mise en scène, parfaitement servie par tous les autres comédiens, emporte le spectateur jusqu’à la fin dans un véritable tourbillon.
Une comédie qui prête à rire, tout en donnant à penser. Un spectacle à ne pas manquer.

La Provence du 13 juillet 2022
Le mariage de Figaro, un grand classique actualisé avec panache
Par Auriane JOSE
Figaro-ci, Figaro-là, la réputation du célèbre valet de Beaumarchais n’est plus à faire. La compagnie Les Affamés s’empare de ses “noces” avec cette adaptation signature qui ravit par le verbe les amateurs de théâtre classique et redonne goût, par la qualité de son interprétation, aux spectateurs les plus réticents.
Sur scène, le quintet de comédiens : Laurent Andary, Emma Julien, Fanny Corbasson, Gilles Droulez et une mention spéciale à Michaël Viguier, délicieux en Figaro ; s’amusent de leurs personnages burlesques et de ces intrigues aux accents de vaudeville. Le public se délecte de leurs tours de chants, de cette verve de corps et d’esprit, rythmée et généreuse. Les portes claquent, les fenêtres s’ouvrent, la mise en scène contemporaine de Gilles Droulez alias Monsieur Le Comte sert brillamment les farces de cette comédie de genre absolument intemporelle. Par ses jeux de masques, d’amour et de pouvoir, le Mariage de Figaro peint la satire d’une époque qui par ses absurdités et ses injustices résonne encore et toujours avec la nôtre.

Côté spectateurs:
« Vu hier soir pour la première « le mariage de Figaro ».
Gilles Droulez nous offre à nouveau une belle mise en scène avec un décor aussi minimaliste qu’inventif, se transformant sous nos yeux au fil des scènes.
Texte et mise en scène sont servis par une troupe de comédiens talentueux, faisant montre d’une magnifique énergie, jouant toujours juste. Aucune fausse note dans ce Figaro çi. Pas de comédien « en-dessous » des autres dans ce Figaro là.
En d’autres mots comme en 100, allez y» Framboise Robert

  • Stacks Image 71
  • Stacks Image 77
  • Stacks Image 79
  • Stacks Image 83
  • Stacks Image 231
  • Stacks Image 227
  • Stacks Image 174
  • Stacks Image 211
  • Stacks Image 221
  • Stacks Image 225
  • Stacks Image 253
Une adaptation du Mariage de Figaro
Ayant reçu la contrainte d’une durée n’excedant pas une heure trente et face à la réalité économique nous permettant difficilement d’engager plus de 5 comédiens sur le plateau, nous avons choisi de recentrer le propos sur les deux couples comte-comtesse et Figaro-Suzanne. Un cinquième comédien interprétera également trois rôles essentiels à l’intrigue : Chérubin, Antonio et Marceline.
Le texte est celui de Beaumarchais, aucun travail de réécriture n’a été fait, mais de nombreuses coupes ont été effectuées.

La pièce
Dix ans après le mariage du comte Almaviva et de Rosine, qui conclut Le Barbier de Séville, Figaro est devenu concierge du château et va épouser Suzanne, camériste de la comtesse. Mais le jour des noces, le comte entend faire jouer un ancien droit seigneurial « le droit de cuissage »…
Intrigues, quiproquos vont faire de ces noces une folle journée, avec la complicité de Chérubin, jeune homme précoce, Marceline, la gouvernante amoureuse et Antonio un jardinier alcoolique !
Le comte arrivera-t-il à ses fins ? Le pouvoir triomphera-t-il de l’amour ? La comédie va-t-elle tourner au drame ?
Une comédie digne des meilleurs vaudevilles sur fond de critique sociale !
Figaro :
"Parce que vous êtes un grand seigneur, vous vous croyez un grand génie ! noblesse, fortune, un rang, des places, tout cela rend si fier ! Qu’avez-vous fait pour tant de biens ? vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus : du reste, homme assez ordinaire ! tandis que moi, morbleu, perdu dans la foule obscure, il m’a fallu déployer plus de science et de calculs pour subsister seulement, qu’on n’en a mis depuis cent ans à gouverner toutes les Espagnes ; et vous voulez jouter !…"
déjà joué:
25 mai 2021 au centre culturel de Joyeuse (scolaire pour le collège Vallée de la Beaume)
11 juin 2021 la Forge de Villefort à 13h30 (scolaire) et 20h30