RÉSIDENCE DE CRÉATION FEVRIER-JUIN 2018

Ces résidences de création sont ouvertes à tous les citoyens, associations, établissements scolaires des communautés de communes impliquées qui désirent assister au processus de création et à la réflexion/prévention par rapport aux thématiques de la pièce sur les rapports hommes/femmes.
en Ardèche méridionale:
du 5 au 9 février 2018 et du 17 au 18 mai 2018 - Cdc Val de Ligne - Commune de Largentière
du 12 au 16 mars 2018 et du 14 au 16 mai 2018 - Cdc Beaume-Drobie
La Cie répétera également hors Ardèche méridionale: du 23 au 27 avril 2018 avec l’association Portes à portes – Lycée Gustave Eiffel de Dijon
du 18 au 23 juin 2018 à la Maison de l’eau d’Allègre les Fumades scène conventionnée Occitanie pour la création lumière

David Hickey

Les premières représentations: du 6 au 29 juillet 2018 à 11h10, théâtre des corps saints, festival Avignon 2018
du 9 au 12 août 2018 à 21h,
festival au musée en plein air, Mas Daudet de Saint-Alban-Auriolles
le vendredi 16 novembre 2018 à 20h30 à l’espace culturel Larreko de Saint Pée sur Nivelle

mise en scène Gilles Droulez scénographie-lumière Patrice Balandreaud, costumes Prêle Barthod
avec Anthony Candellier, Fanny Corbasson, Gilles Droulez, Pauline Tanca, François Tantot


En adaptant cette farce d'une grande résonance actuelle, la compagnie Les Affamés s'empare du texte du grand Molière avec jubilation !
Arnolphe est un homme d’âge mûr qui aimerait jouir du bonheur conjugal, mais il est hanté par la crainte d’être trompé par une femme. Aussi a-t-il décidé d’épouser sa pupille Agnès, élevée dans l’ignorance, recluse dans un couvent.

TÉLÉCHARGER LE DOSSIER DE RÉSIDENCE :
L’ÉCOLE DES FEMMES

Création soutenue (en cours) par la région Auvergne-Rhône-Alpes, le département de l’Ardèche, les Cdc Beaume-Drobie et du Val de Ligne, la commune de Largentière, le Mas Daudet, la Maison de l’eau scène conventionnée Occitanie, les services culturels de Saint Pée sur Nivelles, Saint Pol de Léon, Yssingeaux, Gléizé, Lavelanet, les associations «Portes à portes» de Dijon, La forge de Villefort...

AgnesEDF_6_clairGeorgette
Bien qu’on soit deux moitiés de la société,
Ces deux moitiés pourtant n’ont point d’égalité :
L’une est moitié suprême et l’autre subalterne ;
L’une en tout est soumise à l’autre qui gouverne ;