du 9 au 10 novembre - Théâtre de la Fontaine d’Ouche 21000 Dijon

L'île des esclaves de Marivaux
mise en scène Gilles Droulez scénographie Maria Landgraf création lumière Romuald Valentin bande-son François Tantot costumes Isabelle Desmazières
régie Davy Dedienne assistante mise en scène Fanny Corbasson
avec Anthony Candellier, Aude Carpintieri, Gilles Droulez, Marie-Veronique Pouges, et François Tantot

Théâtre tout public - création 2016
durée 1h20 - plateau minimum 6m/4m
possible en extérieur

LE DOSSIER DE PRÉSENTATION
Pour les théâtres, festivals… : « L’ÎLE DES ESCLAVES » MARIVAUX

Vidéo intégrale du spectacle (1h15) cliquez ICI
PRESSE Festival Avignon 2016
Rue du Théâtre
Un texte brillamment mis en vie par la compagnie Les Affamés qui fait le choix d’une mise en scène résolument contemporaine. Politiquement engagée et artistiquement assumée. L’une des plus fortes découvertes de ce festival. Un petit bijou théâtral et politique. Fort bien mené. Urgent à voir… Karine Prost
La Provence
Dire que la pièce, création festival OFF 2016, n’a pas pris une ride est un euphémisme. La compagnie Les Affamés en propose une lecture actualisée et réussie, dans un décor épuré à l’extrême. Celui-ci sert à merveille les personnages, dont le jeu est juste parfait. Romain Terpman
Bulles de culture
Gilles Droulez, dans le rôle de Trivelin, est impressionnant. Justesse du ton, précision dans les gestes, il campe un bienfaiteur ambigu, tant féroce qu’affable.
La mise en scène propose véritablement de réfléchir aux thèmes du lien social, de l’oppression et de la vacuité du pouvoir… et fait preuve d’une très grande originalité.
Vaucluse Matin
C’est de l’excellent théâtre. Les cinq comédiens donnent toutes leurs tripes pour faire vivre cette histoire et les spectateurs sont au diapason, pris dans cette tourmente et dans cette belle leçon d’humanité
Libre Théâtre
On saluera le jeu des quatre comédiens de talent interprétant ces deux couples appelés à échanger leurs rôles en même temps que leurs vêtements : Anthony Candellier, Aude Carpintieri, Marie-Véronique Pougès, François Tantot. Quant au malin génie qui tire les ficelles de cette comédie humaine, mais qui se révélera démuni face à l’égoïsme des puissants, il est incarné avec brio par Gilles Droulez, qui signe aussi la mise en scène. Ruth Martinez
«Résolument moderne» Ouest-France
«Réjouissant!» Midi-libre
«Un appel à l’insoumission» La tribune