LA COMPAGNIE LES AFFAMÉS PRÉSENTE

TROP, C'EST TROP*

autour de l'univers carcéral,
abus et absurdités


Création collective d'après les témoignages de Bernard Bolze, Eric Jayat, d'anciens détenus et personalités du monde carcéral,
mise en scène Gilles Droulez, images Cédric Lefèvre, musiqueIvan Austral, costumes Caroline Dumoutiers, lumière Pascal Fellmann, avec Gilles Droulez et Iris Munos, régie Jean Richy-Maury
avec l'aimable autorisation de B. Bolze, coordinateur de la campagne "Trop, c'est trop" (www.tropctrop.fr)



Prison n. f. Lieu de détention. Etablissement clos aménagé pour recevoir des délinquants condamnés à une peine privative de liberté ou des prévenus en instance de jugement. Loc. fam. Gai comme une porte de prison : désagréable, triste. Par métaph. Ce qui enferme, retient. La prison de ces rêves...

« Avant de vous faire une idée sur la maison, mettez y les pieds »

au
CARRÉ 30 - du 8 au 25 janvier 2009
du jeudi au samedi 20h30, dimanche 17h30 - 04 78 39 74 61
12, rue Pizay 69001 LYON - Métro Hôtel de Ville - Tarifs : 13€ - 8€
Locations: Fnac, Carrefour, Géant, U - 0892 68 36 22 (0,34€/min) www.fnac.com

Intentions :

Notre intention première vise à mettre en lumière l’univers judiciaire et carcéral en s’appuyant sur le recueil de témoignages et d’anecdotes de personnes qui côtoient de près l’univers carcéral, ce en utilisant les ressors de l’absurde.

En suivant trois temps, celui de la justice et son fonctionnement, celui des conditions actuelles de détention et celui de la prison de demain, nous nous efforcerons d’interpeller le public, d’une façon ludique, poétique et engagé, sur la perversité et l’inhumanité du système censé garantir les droits fondamentaux.
En s’appuyant sur un univers visuel et mélodique, nous souhaitons apporté un témoignage sur la difficulté d’être... en prison et sur les conditions plus que critiquables de l’incarcération dans les prisons françaises en particulier.


Notes de mise en Scène :

Un comédien est prisonnier d’une cellule abstraite, de l’autre côté une comédienne représente le monde libre. Des images s’échappent de l’imaginaire du narrateur alors qu’une télévision inquiétante surveille. Le jeu est ponctué par une mélodie originale...

Création visuelle :
Autour d’images projetées, fixes et animées : une fenêtre ouverte sur les pensées de ceux qui nous racontent. Ponctuer la forme scénique et narrative par des images abstraites, oniriques ou figuratives ainsi que par des témoignages afin de dénoncer l’absurdité du monde carcéral et judiciaire.
Pourquoi monter Trop, c’est trop ?


D’abord une rencontre
...

En décembre 2004, la compagnie les Affamés avec l’association “Retravailler Rhône-Alpes” a été amené à travailler à la prison Saint Paul de Lyon avec son spectacle “l’ours” de Tchekhov. Elle a côtoyé pendant 3 jours des détenus effectuant un stage de “régie” et à ainsi pu découvrir l’univers carcéral.
Les conditions de détentions dans cette prison sont déplorables, autant pour les prisonniers que pour le personnel, cela a été pour nous un choc. Des hommes emprisonnés par d’autres hommes, perdant toute dignités, tournant en rond, face à l’ennui, la détresse et l’abandon.

Une envie partagée par l’équipe artistique

Proposer au public le plus large possible notre vision artistique, critique et engagée du système judiciaire et pénitentiaire français.
Au travers de cet engagement citoyen nous avons également le soucis de contribuer à la lutte contre la récidive.

Militer pour la dignité de chaque citoyen, fut-il prisonnier...