Les Combustibles, Amélie Nothomb
Saison 2009/2010 : tournée nationale

le 7/11/09 à Cambrai, le 13/11/09 à Morcenx, le 18 et 19/11/09 à L’Université Lyon III, le 27/11/09 à Yssingeaux, le 12/12/09 à Bonneuil sur marne, le 15/01/10 à Reyrieux, le 8/02/10 à l’INSA-Lyon, le 26/02/10 à Autun, le 04/03/10 à Castelnaudary…
 


Fille d’ambassadeur née au Japon le 13 mars 1967, Amélie Nothomb s’est vouée à l’écriture au sortir de l’adolescence. Son premier roman est un coup d’essai qui marque  également un coup de maître  la hissant en quelques semaines parmi les meilleures de librairie. Depuis, elle enchaîne  d’année en année, les succès. Par son style décalé et romanesque, cette jeune femme excentrique et mystérieuse a su se constituer un public de fervents.


 

LES COMBUSTIBLES, son unique pièce de théâtre à ce jour, illustre à merveille l’univers  de son œuvre où l’humour des plus grinçants le dispute à une certaine perversité psychologique. Dans une ville assiégée par les bombes et les snippers, un professeur, son assistant, et une étudiante s’affrontent dans un huis clos tout à la fois drolatique et désespéré. Cette parabole nous pose la brûlante question du statut du livre dans nos sociétés présentistes en proie aux tentations de l’amnésie

 

“L'histoire se situe dans une ville assiégée par les bombes et les snippers. Un professeur, son assistant et une étudiante s'affrontent désespérément se posant la question du "statut du livre". Face au froid qui meurtrit les corps, l'absence de combustible et le danger extérieur le principal objectif est de survivre au froid, à cette guerre, peu importe le moyen! La philosophie, la dignité, l'idéalisme sont mis à rude épreuve. "Survivre" est le seul mot d'ordre. Vivre ou mourir ! Coup de chapeau à ces trois comédiens pétris de talent!”                                             C. Réal Lyonperpectives

 
“Gilles Droulez s’est emparé avec talent de ce huits clos entre deux hommes et une femme, deux jeunes gens et un homme qui pourrait être leur père : toute les possibilités de triangulation fatale sont possibles. La tension est vive et palpable, un spectacle prenant et réussi.”                                    Trina Mounier Lyon Poche

Pourquoi monter Les Combustibles ?


C’est la situation extrême, de cette pièce qui a attiré Gilles Droulez. L’état de guerre, le froid infernal de l’hiver, poussent les personnages à des comportements extrêmes et à des relations très tendues. Mais c’est aussi, et surtout, une vision crue de la place du livre, de l’écrit au sein de notre société. Cela nous rappelle bien entendu les autodafés, aussi bien religieux que totalitaires. Mais ici, quelle en serait sa nature? La survie de l’homme mérite-t-elle de nuire à la littérature, de rendre à l’homme son animalité? Où sont les limites d’un être face à sa propre survie, à la mort?

Notes de Mise en Scène :

C’est ici le jeu des acteurs et donc leur direction qui importe le plus. En ce qui concerne les décors, on retrouve en fond de scène une grande bibliothèque en tableau noir sur lequel sont dessinés des livres à la craie... Au fur et à mesure de la pièce, les livres s’effacent...